La Presse en parle

par | 10 Sep 2019 | Généralités du CRM

Bègles (33) : comment Technomade met la relation client en bouteille. 

Il y a quinze ans c’est avec l’envie de mettre au point et de vendre des applications en direction des assistants personnels de type Palm ou Pocket PC, que Bruno Réal a quitté la grosse société de service en ingénierie informatique qui l’employait alors pour créer Technomade. « C’était trois ans avant l’arrivée du premier Iphone et l’avènement des smartphones, qui ont tué ces produits électroniques aux capacités limitées… Heureusement que je n’avais pas tout misé là-dessus », se souvient-il.

    Expert de la relation client

    En fait, très vite, Technomade a orienté son activité sur l’intégration d’outils de CRM, comprendre : l’élaboration et la mise en service dans les entreprises, de logiciels et application facilitant la gestion de leur relation client. Bonne pioche, le marché alors émergent n’a plus reflué depuis. « Nous sommes sur une progression moyenne de 15 % par an. » Technomade n’a pas connu ces croissances-là, mais la société, qui a conclu à ce jour plus de 300 projets de CRM, a connu une progression… maîtrisée. « Nous avons toujours géré cette société de manière prudente. Pas de levée de fonds, pas de diversification. Notre conquête repose essentiellement sur notre réputation d’experts. »

    Spirit : CRM vins et spiritueux

    Une recette qui fonctionne bien. La société, qui réalisera cette année près de deux millions d’euros de chiffre d’affaires, compte dans son carnet de clients des groupes comme Siblu, Pichet, Partedis, Altrad, Compagnie des Alpes ou Gedimat. La société mobilise 22 collaborateurs. Forte d’un partenariat avec Microsoft et sa solution Microsoft Dynamics 365, la PME, qui s’apprête (le 1er novembre) à quitter ses bureaux de Bègles (33) pour la Cité Numérique voisine, a mis au point une solution qu’elle commercialise auprès des acteurs des vins et spiritueux : Spirit. 

    Si la planète vin a longtemps cru pouvoir prospérer sans outils de gestion de la relation client, les tensions commerciales, la concurrence tous azimuts et la digitalisation généralisée du commerce ont changé la donne. « Aujourd’hui, tout ce qui optimise l’efficacité commerciale et le marketing, facilite le travail en mobilité des équipes, fluidifie la gestion de la distribution et simplifie la gestion des salons et événements, est regardé avec attention par le monde du vin et des spiritueux », assure le dirigeant béglais.

    De grands crus bordelais, les groupes Bertrand, Larraqué, Rémy Cointreau… l’ont déjà compris. Bref, ce marché réagit bien et Technomade prévoit six recrutements dans les mois qui viennent.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Encore plein d'autres conseils de nos experts à venir, abonnez-vous pour ne rien rater !